Entrainements


mardi 25 septembre 18h15
CO
Lieu : Non défini


mercredi 26 septembre 14h00
CO
Lieu : Col de la République/Chalet Mima


jeudi 27 septembre 18h15
Physique
Lieu : Barrages (Rochetaillée)


mardi 02 octobre 18h15
CO
Lieu : Non défini


mercredi 03 octobre 14h00
CO
Lieu : Col de la République/Chalet Mima

Derniers commentaires


Partenaires du NOSE


vse
Ville de Saint-Etienne

logo-loire
Conseil départemental de la Loire

logo-aura-2017
Région AURA

cbel

CEBEL

Tribune


Corentin (22.09.2018 à 21:06)
Demain, matinée découverte. Rendez-vous à 9h au rond point ou directement sur place à la croix de trève sur la route de Saint Genest Malifaux juste après le feu de Planfoy.
Andy (14.09.2018 à 21:31)
Demain, premier après midi découverte. Rendez-vous à 13h30 sur le parking du quick au rond point où au lieu dit Valadon à St genest malifaux.
Julien (09.07.2018 à 22:05)
Mathieu médaille d'argent en longue au JWOC en Hongrie. Bravo !!
Marie (17.06.2018 à 16:31)
J'ai retrouvé un gilet du club taille M dans mon sac. Que son propriétaire me fasse signe !
Eric (08.06.2018 à 23:14)
Demain 9 Juin, entraînement CO dans le Pilat. Attention: rdv décalé, départ 14h précise du rd point. Plus d info sur le mail.
Julien (30.04.2018 à 21:09)
Entrainement demain soir (01/05). RV 18h00 chez moi (18h15 rd point) Niveau jaune minimum.
Anciens messages
Nom :

Twitter @nose4201


NOSE Actualités Compétitions Le Nose gravit les Alpes… et les podiums !
Le Nose gravit les Alpes… et les podiums !
Vendredi, 11 Juin 2010 09:03

Le week end dernier, une délégation composée d’une trentaine de Noseux de toutes générations a investi les terrains Alpins  lors d’un grand rendez-vous régional : le championnat de ligue de moyenne et longue distance. Deux épreuves qualificatives pour les catégories élites. Voici un bref compte-rendu qui n’aura pas, je m’en excuse, le dynamisme et l’efficacité des « papiers » de Mano, notre de reporter en chef !

Samedi : moyenne distance au col d’Ornon

Avant toute chose, ce fut le paysage montagnard qui saisit les orienteurs ; un col de moyenne montagne certes, mais dont l’accès depuis l’Oisan se fait par une route escarpée parfois suspendue à flanc de paroi. Dominé par le massif du Taillefer portant encore les marques de l’hiver, le col s’établit à la cime d’une vallée. Et qui dit vallée dit versants à gravir pour les orienteurs ! C’est donc sur un flanc de pente moyenne que se déroula la première course (« un cône de déjection torrentielle » pour être précis ; ben oui quoi, y a pas que Mano qui peut faire son intéressante avec ses lacs méromictiques et autres vocables encyclopédiques !). La carte comportait deux secteurs sensiblement différents, séparés par le lit d’un torrent. Tout d’abord, un sous-bois d’arbrisseaux enchevêtrés, parcourus par des pistes forestières sinueuses et creusé par de très nombreux fossés et torrents dévalant la pente. Ensuite, un patchwork de prairies et petites hêtraies, peu technique (mais exposé à la morsure du soleil et sollicitant souffle et mollets !).

Bon, et le Nose dans tout ça ? Si les torrents manquaient de débit et d’ardeur, ce n’était pas le cas pour les Stéphanois ! Gilles décroche une magnifique 4ème place sur le circuit A (médaille en chocolat noir extra) à moins de trois minutes du premier ! Rémi G. et Clem Valla ne sont pas bien loin, terminant respectivement à la 7ème et 8ème place, verts de s’être laissés grillés (médailles en plastoc made in China) ! Sur le circuit B, Aurore et Séverine se positionnent en 7ème  et 10ème places parmi quelques 46 concurrents. Mais seuls les jeunes parviennent à se hisser sur le podium : Rémi et Mathieu atteignent la première marche (respect !), Solène et Thomas la deuxième et Etienne s’empare d’une belle troisième place sur le circuit E.

Quant aux autres, chacun aura défendu à sa manière les  couleurs du club ! Et comme nous constituons un club au sérieux inébranlable, chacun s’employa dès l’arrivée à analyser sa course, seul, à deux, en groupe… pour faire mieux le lendemain. Le coach aurait été fier de nous !

Il fallut encore une petite heure de route à la joyeuse troupe pour gagner l’hébergement. Mais cette fois-ci, ce furent les minibus qui à la sueur de leur calandre gravirent les 1500 mètres de dénivelée qui séparent la cuvette grenobloise de la station de Chamrousse. Grâce aux conseils d’une aimable autochtone, nous arrivâmes sans encombre à destination : le Chalet des Alpages. Même si les Alpages en question s’avérèrent plutôt goudronnés, la vue n’en demeura  pas moins grandiose, avec comme point d’orgue la silhouette improbable du mont Aiguille qui émergeait des gris bleutés de l’horizon. La gastronomie ne fut pas à la hauteur du panorama mais chacun put néanmoins se restaurer convenablement.

Certains profitèrent même de la permission de 10h30 octroyée par Rémi pour parachever la réhydratation dans une taverne voisine, par les bons offices d’une tisane… ou d’une bière !

« Après 10h30 silence dans les couloirs euh… et euh… dans les chambres aussi… », selon la convaincante prescription de Rémi, qui, du reste, semble avoir été respectée à la lettre.

Dimanche : longue distance à Chamrousse

Quoi qu’avaient pu dire quelques prévisionnistes véreux au sein même du groupe, le réveil se fit sous un soleil radieux.

La situation de l’hébergement permit un lever pas trop matinal et un temps de trajet record  pour gagner le départ de la course. Si certains avaient eu une impression favorable du paysage la veille, celle-ci fut reléguée à un rang fort lointain par l’espace montagnard qui s’offrit à nous, abondamment enneigé, inondé de lumière et de contrastes. En un mot, grandiose !

Et pour apporter une touche finale à l’édifice de dame nature, nous plantâmes dans le décor la tente du club et son élégante silhouette, source d’un ombrage salutaire dont peu profitèrent ! Félicitons les organisateurs pour le choix de l’aire d’arrivée.

Regardons maintenant du côté de la course. Pour la majorité des circuits, la carte s’avéra beaucoup plus technique que la veille, plus intéressante aussi et apporta un réconfort paysagesque de premier ordre à ceux qui se laissèrent temporairement dérouter. La zone de course couvrait un versant rocheux escarpé et son piémont boisé, une haute vallée glaciaire occupée par quelques lacs et névés, ainsi qu’un plateau tourbeux. Si nous ne devions retenir qu’un seul qualificatif pour cette course (autre que magnifique) ce serait probablement « montueuse » (ça grimpait quoi ! jusqu’à 620m de dénivelé pour les élites ! et bien suffisamment pour les autres !). Ce qui explique des arrivées plus ou moins virevoltantes (n’est-ce pas Manu…) !

Pour ce qui est des résultats, il est tout à fait probable que ce dimanche 6 juin 2010 soit une journée record pour le club, avec plus de la moitié des forces en présence sur les différents podiums !

H12-D12 : Mathieu 1er

H14-D14 : Solène et Thomas 1ers , Arnaud 3ème

H16-D16 : Corentin 3ème

H18-D18 : Rémi 1er (et qui creuse l’écart), Clément 2ème

H21A-D21A : Jean Baptiste et Séverine 1ers , Vincent 2ème , Chloé 3ème

H21E-D21E : Manu et Clem occupent tous les deux le podium du fond de classement (ben quoi c’est aussi un podium ? Ok je sors !)
H21C-D21C : Manon 1ère qui grimpe sur le podium à sa grande surprise (il y a des photos si le coach a besoin de preuves)

si si, Manon est bien passé par la première marche du podium !
H35-D35 : Rémi 1e
H40-D40 : 1ers Gilles et Odile, 3ème Philippe (qui ne semblait pas très décidé à monter sur podium malgré son sympathique costume de cowboy)…

H55-D55 : Hervé 3ème (bravo président !)

Soit 17 médaillés, dont 10 d’or, 2 d’argent et 5 de bronze.
J’espère n’avoir oublié personne ; tous les autres ont obtenus des résultats tout à fait honorables ! Et même les jalonnés ont été récompensés

Un beau week-end d’orientation ! Les orages firent leur apparition quelques minutes après l’entrée dans les minibus, mais ni eux ni les quelques embouteillages d’Uriage n’entravèrent véritablement le retour en terres stéphanoises.