Entrainements


mardi 24 avril 18h15
CO
Lieu : Chalet des Alpes


jeudi 26 avril 18h15
Physique
Lieu : Barrages de rochetaillee


samedi 28 avril 13h30
CO
Lieu : Grives Nord


jeudi 03 mai 18h15
Physique
Lieu : Barrages de rochetaillee


samedi 05 mai 13h30
CO
Lieu : Le Sapt

Partenaires du NOSE


vse
Ville de Saint-Etienne

logo-loire
Conseil départemental de la Loire

logo-sg

Société Générale

cbel

CEBEL

Tribune


julien (30.03.2018 à 19:15)
Entrainement de demain (31/03) annulé.
Manu (23.03.2018 à 20:13)
Entrainement du samedi 24 mars aux loges de lapra (carte de la hêtraie de la biousse) - RDV comme d'habitude à 13h30 au rond point
Eric (26.01.2018 à 18:14)
Entrainement le Samedi 27 Janvier au Jardin des Plantes. Rdv à 14 h au Parking inférieur de l'Opéra
Julien (25.01.2018 à 17:11)
Bonsoir, Pas d’entraîneur disponible ce soir et stade de l'Etivalière fermé pour cause de vent violent. Ces raisons associées font que entrainement de ce soir est annulé.
Julien (19.01.2018 à 22:06)
Attention, contrairement à ce qui était indiqué il y encore quelques minutes sur le site, pas d'entrainement demain. Vous tous invités à venir participer à la LOST organisée par le comité départemental (cdco42.fr)
Manu (12.01.2018 à 16:42)
Entrainement de samedi 13 janvier au col de la république sur le circuit des 100 balises ! Rendez-vous 13h30 au rond point ou 13h50 au parking de l'auberge des grands bois.
Anciens messages
Nom :

Twitter @nose4201


Derniers messages du forum


CFC 2015
Par julien07.05.2015 00:22


CFC 2015
Par julien04.05.2015 22:28


CFC 2015
Par zazou30.04.2015 12:35


CFC 2015
Par andy29.04.2015 14:58


CFC 2015
Par bauremi27.04.2015 15:45

NOSE Cartes Les terrains de la Loire

Les terrains de la Loire

Les caractéristiques essentielles des terrains parcourus par les orienteurs s’encrent dans la géographie des lieux au travers de différentes composantes : la géologie, les climats actuels et passés et les formations végétales ; ces dernières étant fortement conditionnées par les deux premières. Orientation et géomorphologie des terrains sont ainsi intimement liées.


Dans le département de la Loire, les cartes de course d’orientation se répartissent sur cinq entités géographiques notables :

Des entités de moyenne montagne :

  • Massif du Pilat
  • Monts du Forez
  • Monts de la Madeleine

Des entités de plaine et piémont :

  • Plaine du Forez
  • Plaine du Roannais

Ces différentes entités sont héritées de l’ère cénozoïque (dite tertiaire). Après le démantèlement et le nivellement des montagnes hercyniennes (ère primaire), et la longue période calme qui suivit (ère secondaire), le « vieux » Massif Central réduit à l’état de pénéplaine fut considérablement « rajeuni » dans sa bordure est lors de l’orogénèse Alpine. Le socle hercynien granito-gneissique fut affecté par des mouvements tectoniques réactivant d’anciennes failles. Lors du cénozoïque, en contexte de distension continentale, des blocs s’effondrèrent formant ainsi les bassins du Forez et du Roannais, tandis que d’autres s’élevèrent de part et d’autres : les Monts du Forez et de la Madeleine à l’ouest, les Mont du Pilat et du Lyonnais à l’est. Cet épisode tectonique fut accompagné par un volcanisme discret dont une centaine de témoins jalonnent encore la région et nos cartes de CO (cartes de Saint-Romain le Puy et du Pic de Curtieux par exemple).


Ces montagnes cénozoïques furent soumises dès leurs premiers soubresauts à l’altération et à l’érosion. Des climats chauds et humides provoquèrent le démantèlement des roches granitiques et gneissiques les constituant. Les torrents convoyèrent alors galets, sables et argiles ainsi produits vers les bassins en formation, où ses particules détritiques se déposèrent dans des milieux palustres (marais, lacs de faible profondeur) : plaines argilo-sableuses du Roannais et du Forez.

Durant les temps géologiques récents (parfois appelés quaternaires), une succession de périodes glaciaires et interglaciaires participèrent à modeler le paysage que nous connaissons aujourd’hui. Les terrains d’orientation du Pilat et du Forez sont ainsi fortement marqués par les contextes glaciaires et périglaciaires extrêmement récents, pour ne pas dire subactuels, à l’échelle des temps géologiques.